Expositions passées

MICHEL MOUFFE, WILLY ANTHOONS, JAN BURSSENS, DENMARK, VIC GENTILS, WILLY DE SAUTER [25/7/2022 – 11/9/2022]

 

 

PAUL VAN HOEYDONCK – Works from the 50s and 60s [9/4/2022 – 6/6/2022]

 
René Guiette – The path to purity – Works from the sixties [26.12.21 – 20.03.22] [PART 2]
 
 

« Je ne raisonne pas », aimait à dire René Guiette, « je résonne ». Oui, tout au long de cette période dite zen, jamais les créations de l’artiste n’ont à ce point résonné de sa vie intérieure. Mais aussi des matières qu’il utilise alors, et qui, par son entremise respectueuse, révèlent le sacré qu’elles portent en elles : huile, gouache et encre et parfois aussi du sable… Et si les techniques deviennent mixtes, les supports et les formats changent également ; dès 1957 – il a alors 64 ans – il peint des œuvres de format plus réduit, sur papier, des aquarelles ou des encres de Chine, qu’il réalise également dans ses nombreux carnets de dessin. Les compositions sont dépouillées à l’extrême en même temps que le signe émerge encore plus manifestement, signe dont l’indiscutable perfection formelle laisse entrevoir que l’artiste maîtrise pleinement la technique du Sumi-e des moines Zen.

 

D’autres œuvres portent, dès 1958, des incisions et de fines gravures dans la matière à laquelle l’artiste a recours – sable et peinture à l’huile notamment. Toutes, en tout cas, témoignent de la vie intérieure de l’artiste, de ses méditations – « la peinture est méditation », affirmait-il. Elles dépassent cependant la personne de l’artiste et nous montrent, dans un saut du particulier à l’universel, qu’il est en nous un état de plénitude, un espace insulaire que, chacun, nous pouvons rejoindre. Davantage que seule transcription du vécu intérieur personnel de l’artiste, les œuvres de cette période Zen sont dès lors, à qui les regarde, à qui les contemple d’un regard soutenu, invitation à rejoindre son propre espace insulaire, son archipel apaisé… C’est là l’immense talent, ou l’immense don que René Guiette nous fait : non pas seulement des œuvres d’une indiscutable beauté, parfaites dans leur réalisation, mais aussi des espaces de limpide plénitude, au sein desquels un signe d’inspiration orientale, une courbe, une arabesque, bat comme un cœur qui aurait retrouvé son état d’origine – qui est béatitude. Celle, sans doute, à laquelle l’artiste aspira tout au long de sa vie et dont les œuvres exposées à la Maurice Verbaet Gallery nous murmurent qu’il la trouva.

 

 
René Guiette – The path to purity – Works from the sixties [26.12.21 – 15.01.22] [PART 1]
 

 

 

Pierre Célice (1932-2019)ONE MORE TIME – Collection privée Danel [16.10.2021 – 28.11.2021]

Opening 16.10 from 4 pm until 7 pm
 

 

 

 

Axel Enthoven – Design Is No Art [1.8.2021 – 26.9.2021]

Opening 07.08 from 5 pm until 8 pm
in presence of Axel Enthoven

 

 

OTO TO [1.8.2021 – 26.9.2021]

Opening 07.08 from 5 pm until 8 pm
in presence of the artists

 

Hugo Claus – Aan de andere kant van woorden [5.6.2021 – 25.7.2021]

Hugo Claus est surtout connu du grand public en tant qu’écrivain et poète. Peu de gens savent, cependant, qu’il était doté de talents multiples. Tout au long de sa carrière, il a réalisé du travail visuel. Cette exposition de plus de 130 dessins, aquarelles, collages et gouaches offre un aperçu représentatif de son œuvre plastique. 

Les dessins recherchent une expression visuelle que les poèmes ne peuvent lui donner. Hugo Claus cherche quelque chose de l’autre côté des mots. Les dessins et les gouaches ne sont ni plus ni moins des annotations aux poèmes. Ils sont portés par eux. C’était ce dont le poète avait besoin – pour aiguiser la précision baroque de la poésie.

Tout comme un artiste de la Renaissance italienne, qui peignait et sculptait souvent en même temps, pratiquait l’architecture et maniait également la plume, ou qui combinait un zèle saisissant pour les sciences naturelles avec la musique et la philosophie, Hugo Claus est un homme à l’esprit artistique fabuleusement large.

Dimanche 20 juin 2021, 11h – 12h

Carl Norac, poète national 2020-2021, donnera une conférence le dimanche 20 juin et parlera d’Hugo Claus, dont il fut proche et avec qui il partagea de longues et passionnantes conversations à la fois sur sa poésie et sa peinture.

Entrée gratuite, réservation obligatoire par mail (sibylle@verbaet.com)

Places limitées

 

Manu vb Tintoré & Pierre Alechinsky, René Guiette, Pol Mara, Jan Saverys, Victor Servranckx, Tapta, Etienne Van Doorslaer a.o.

 
 
 

 

Brafa in the Galleries [30.01.2021 – 21.02.2021]

 

With Artworks from: Bruneau, Jan Burssens, Pol Bury, Hugo Claus, Denmark, Axel Enthoven, Vic Gentils, René Guiette, Lukasz Kurzatkowski, Jules Lismonde, Marc Mendelson, Henri Michaux, Jacques Moeschal, Antoine Mortier, Joseph Ongenae, Léopold Plomteux, Jean Rets, Albert Rubens, Englebert Van Anderlecht, Maur-Etienne van doorslaer, Paul Van Hoeydonck, Serge Vandercam & Manu vb Tintoré

[19.08.2020 – 15.11.2020]

Pierre Célice was born in 1932 as the son of a lawyer. He first started studying law but quickly found his way into the art of drawing and painting. Under the influence of Henri Hayden, who he refers to as his master, he started painting figurative works. This is visible throughout his early work.
 
Pierre Célice first became successful between 1950 and 1960. During this period he was exhibiting his works at the gallery of Simone Badinier. Quickly his work evolves from figurative art to something more synthetic. This is where colour starts playing a more important role. His compositions consist out of lines and colours. Abstraction is on it’s way in, but it is not quite there yet…
 
In the beginning of the 70’s Pierre Célice starts working in the atelier of lithographer Peter Bramsen. At the atelier Pierre Célice gets to know the works of Bram Van Velde, Pierre Alechinsky, Asger Jorn, Karel Appel etc. This is where he starts to cut ties with figurative art. Ever since then there are a lot of exhibitions dedicated to his work in and outside of France.

www.pierre-celice.com

Exploring Belgian Matters [01.08.2020 – 13.09.2020]

Evelyne Axell, Jan Fabre, André Willequet, Francis Olin, Ralph Cleeremans and many others.

 

Curated by Artcurial / A summer ehibition [03.07.2020 – 26.07.2020]

 

 

Colour All-Over [08.02.2020 – 29.03.2020]

Opmerkelijke Belgische kunst van: Georges Collignon, Denmark, Wout Hoeboer, Panamarenko, Mig Quinet, Gilbert Swimberghe, Dan Van Severen, Wout Vercammen en vele andere.

 

Black & White [19.10.2019 – 01.12.2019]

Pieces remarquables d’après-guèrre de: Jo Delahaut, Christian Dotremont, Vic Gentils, René Guiette, Henri Michaux, Antoine Mortier, Paul Van Hoeydonck, Serge Vandercam, André Willequet and many others.

Pierre Célice solo show [02.08.2019 – 13.10.2019]

Masterpieces from the Verbaet Collection:

Belgian art from fifties till eighties

Expo ‘under construction’:

Masterpieces from the Verbaet Collection: Belgian art from fifties till eighties

PAUL VAN HOEYDONCK – ODE TO MOVEMENT –  [15/12/18 – 06/01/19]